jeudi 20 octobre 2011

Cycle Ryan Gosling


Je suis en plein dedans. Ryan Gosling ? Déjà lu ici: nommé aux Oscars en 2007 pour Half Nelson (2006), un super acteur dont le talent n'est pas assez reconnu selon moi . Enfin jusqu'à cette année, en France en tout cas; cette rentrée ciné est la sienne.

Il y a quelques semaines j'ai vu Crazy Stupid Love. Une comédie romantique de base, même si l'histoire du beau garçon qui rencontre la belle fille et ils tombent amoureux n'est pas l'intrigue principale. Mention spéciale à Steve Carrell, TROP drôle en mec de 40 ans qui a oublié de faire sa crise de la quarantaine ! C'est lui l'oncle dépressif de Little Miss Sunshine (2005) et le veuf trop mignon de Coup de Foudre à Rhodes Island(2008), il confirme complètement son potentiel. 

Dans ce film, Ryan (oui, je me permets :-p ) change de style et ça lui va très bien. Fini le prof d'Histoire drogué, le mec qui tombe « désamoureux »* ou encore le mielleux qui construit une maison pour sa belle (cf. Half Nelson, Blue Valentine(2010) et N'oublie jamais(2004) pour les gens qui ont une vie) Là, c'est un beau gosse, bien fait, bien habillé qui tombe amoureux pour la première fois de sa vie. C'est toujours lui, sa voix superbe, son sourire, son super jeu d'acteur, on y croit totalement. Un peu torturé mais pas trop, le gendre idéal. J'ai été agréablement surprise par ce film, en plus de me marrer pas mal.
(* en attendant une traduction satisfaisante de falling out of love)


Ryan Gosling et Carey Mulligan


Je viens de voir Drive. Très annoncé, si Ryan n'avait pas été au casting j'aurais beaucoup hésité. De plus, Los Angeles n'est pas ma ville préférée, j'ai un très mauvais a priori sur la cité des Anges. Le film est génial ! De bons acteurs, je ne connaissais pas Carey Mulligan, elle est très forte dans ce film où les dialogues importent peu; il y a beaucoup de plans canons et la B.O. est géniale. La musique met un peu dans une ambiance années 80, me faisant penser à Deux Flics à Miami ! Et bien sûr du très bon Ryan Gosling, qui après m'avoir fait pitié et pleurer, m'a fait bien flipper. Et ses muscles ! Ça lui va très bien ce style, même s'il est musclé dans Half Nelson, là il a l'air en bonne santé. Tout ça dans un bon thriller, qui stresse, fait hurler, voire rire, ça dépend des gens. Ma « culture » m'a fait penser à Fast and Furious. Rien à voir ! Deux styles complètement différents. Je sors du cinéma donc si on me demande maintenant, je veux que Ryan me conduise n'importe où, même s'il cause peu et qu'il ne sourit pas trop. Je n'aime pas trop noter les films mais Drive fait définitivement partie des films de l'année 2011. Il m'a donné envie de voir Taxi Driver (1976) auquel on a fait un peu référence autour. Puis il a même fait remonter Los Angeles dans mon estime; un tel film sur la conduite ne pourrait être fait à New York aujourd'hui, pour ça L.A. est le cadre idéal.

                                                                                                                 
 

Los Angeles - Mulholland Drive
Drive - Bande Annonce

Il me reste à voir Les Marches du pouvoir pour compléter mon cycle, mais je pense qu'il nécessitera un post à lui tout seul. Je note seulement ici la perte de sens dans la traduction française du titre The Ides of March, mais on en reparlera...

Je suis contente de voir que Ryan Gosling atteint ENFIN la notoriété qu'il mérite, du moins en France, on aurait pu le louper comme un certain Edward Norton...

PS: Je n'ai pas vu Blue Valentine jusqu'à la fin...Michelle Williams et Ryan Gosling sont géniaux, le film est très bien fait, la B.O. est cool et le film se passe à N.Y.C. mais, plus déprimant qu'un film sur des gens qui tombent amoureux, de beaux jeunes gens qui tombent « désamoureux »...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire